Valuing Afforestation of damaged woods with Innovative Agroforestry
Menu

 

OBJECTIFS

L'objectif du projet LIFE VAIA est de restaurer les zones forestières et d'améliorer leurs écosystèmes en développant des produits et des services durables. Grâce à l'application de techniques agroforestières innovantes, le projet LIFE VAIA entend créer des possibilités de replantation de terres et accroître la résilience écologique, économique et sociale des écosystèmes forestiers endommagés. Le projet s'inscrit dans la stratégie environnementale de l'UE, visant à protéger les forêts des dommages causés par le changement climatique, à renforcer les écosystèmes locaux et à protéger la biodiversité.

Le projet LIFE VAIA envisage le développement de techniques d'intervention innovantes pour la reconstruction des forêts par l'adaptation de la végétation forestière au changement climatique. L'élément très innovant du projet est l'utilisation de l’agroforesterie comme solution, à court et à long terme, face aux dégâts causés par les événements climatiques extrêmes. Cette stratégie permet d’encourager les productions agricoles biologiques à impact minimal, augmenter la biodiversité et utiliser durablement les ressources (énergies renouvelables et collecte des eaux de pluie). En outre, la stratégie de production, axée sur les ressources locales et la réhabilitation des zones endommagées, permet de limiter les dommages économiques subis par les communautés vivant dans les zones impactées. Les principales actions financées par LIFE VAIA concernent la reproduction et la culture de petits fruits "sauvages" – dont les myrtilles -, la production de plantes alimentaires et médicinales provenant des écosystèmes forestiers, ainsi que le renforcement de la production apicole dans les zones forestières détruites par la tempête. Le projet inclut des initiatives en faveur de la participation citoyenne pour la reconstruction des forêts détruites.

1) Consolider la base de connaissances sur l'utilisation de pratiques agroforestières innovantes dans le secteur forestier, évaluer l'efficacité de la méthode et encourager son utilisation dans les forêts européennes 

2) Développer une approche innovante basée sur les écosystèmes 

3) Tester et appliquer l'approche VAIA dans plusieurs zones caractérisées par des conditions différentes, afin de définir des modèles de réponse rapide à transposer (grâce aux activités de réplication et à la boîte à outils) à d’autres sites sujets aux événements extrêmes, en hausse dû au changement climatique 

4) Promouvoir la mise en œuvre de la stratégie forestière de l'UE (en particulier la stratégie à venir de 2021), concernant les domaines suivants : la protection des forêts par la promotion de leur gestion durable pour atténuer le changement climatique ; la protection des forêts par la préservation de la biodiversité en inversant le déclin des pollinisateurs et en contribuant à la replantation d'arbres (comme le prévoit a stratégie de l'UE en matière de biodiversité d'ici 2030); le développement d’une foresterie innovante et de ses productions à valeur ajoutée.

5) Replanter des zones forestières et améliorer leurs écosystèmes, en développant des produits et services durables à valeur ajoutée

6) Augmenter la résilience écologique, économique et sociale des écosystèmes forestiers endommagés.

APPROACHE VAIA

Elle consiste à la mise en œuvre d'une agroforesterie "temporaire"/transitoire (15/20 ans) en zone forestière nouvellement replantée jusqu'à ce que les arbres forestiers aient atteint leur maturité. Elle a pour but :

a) de contrer en peu de temps la plupart des effets négatifs causés sur l'environnement par la destruction des arbres (par exemple, l'érosion, la minéralisation de la matière organique, la perte de biodiversité)

b) d’accélérer la reconstruction des écosystèmes forestiers, en combinant des concepts de reboisement naturel et artificiel. Elle permettra d’établir des écosystèmes stables caractérisés par une biodiversité, une valeur écologique, une adaptabilité et une résilience importantes. L’hétérogénéité structurelle et génétique (intra/inter espèces) de ces systèmes agroforestiers favorisera la sélection naturelle et l’adaptation des espèces dans le contexte de changement climatique

c) créer des opportunités de développement économique durable visant à freiner l’exode depuis ces zones sensibles aux aléas.